fbpx

Augmenter votre taux de conformité HSE : conseils pour réduire les risques.

Déplier le sommaire Replier le sommaire

Engager un spécialiste en conformité

Pour améliorer leur taux de conformité réglementaire, les entreprises qui œuvrent dans le domaine de la santé, de la sécurité, de l’hygiène et de l’environnement peuvent engager un expert en conformité. Ce professionnel est chargé d’identifier et de minimiser les risques liés à ces domaines. Il travaille en collaboration avec la direction de l’entreprise et produit des rapports à chaque nouvelle problématique. Il joue également un rôle de conseil pour aider l’entreprise à s’adapter aux nouvelles réglementations.

L’expert en conformité HSE effectue une veille constante pour repérer les failles de l’entreprise et se charge de la mise aux normes en matière de sécurité. Il rédige des dossiers, des rapports et des audits qu’il présente à la direction. En suivant les recommandations de cet expert, il est possible d’améliorer le taux de conformité de l’entreprise.

Il est essentiel de trouver un expert qualifié et compétent pour assurer cette mission. Il peut s’agir d’un indépendant ou d’une agence spécialisée proposant une expertise globale et une couverture internationale.

Les compétences requises pour un expert en conformité sont un diplôme de niveau bac +5 en économie, finance, droit bancaire ou droit des affaires, ainsi que plusieurs années d’expérience dans le domaine. Il doit être organisé, rigoureux, minutieux, pédagogue, diplomate, réactif, éthique et savoir mettre l’humain au centre de ses préoccupations.

Effectuer un audit de conformité

En l’absence d’un expert en conformité, il est nécessaire que le responsable HSE de l’entreprise prenne conscience de l’importance de connaître le niveau de conformité réglementaire de l’entreprise. Le non-respect des normes peut entraîner des risques coûteux pour l’entreprise. Pour augmenter le taux de conformité, il est crucial de réaliser un état des lieux précis de la situation de l’entreprise.

À lire Attributs essentiels d’un entrepreneur d’exposition à rechercher

L’audit de conformité HSE consiste à évaluer la conformité de l’entreprise aux normes réglementaires en vigueur. Il permet d’obtenir une photographie de l’état de conformité de l’entreprise à un instant donné, afin de déterminer les axes d’amélioration pour l’avenir.

Pour réaliser un audit de conformité, le responsable dispose de deux options : utiliser les ressources internes de l’entreprise ou faire appel à un prestataire extérieur. Dans le premier cas, le responsable évalue la situation de l’entreprise et effectue un diagnostic en tenant compte des obligations réglementaires fixées par le Code du travail.

L’audit de conformité HSE se déroule en plusieurs phases :

  • Phase de préparation : mise en place de la méthodologie et de l’agenda de l’audit.
  • Phase d’analyse documentaire : collecte d’informations factuelles pour évaluer la conformité de l’entreprise.
  • Phase de diagnostic sur le site : réalisation d’un diagnostic sur place et entretiens avec le personnel pour évaluer la situation de l’entreprise et identifier les exigences à haut risque.
  • Phase d’élaboration du rapport d’audit et de présentation des résultats : restitution des conclusions dans un rapport remis à la direction de l’entreprise, qui pourra ensuite prendre des décisions en fonction des recommandations.

Des logiciels spécialisés peuvent être utilisés pour faciliter le processus d’audit. Chaque phase peut être représentée dans le logiciel pour obtenir des résultats plus efficacement.

Effectuer une veille réglementaire HSE

La veille réglementaire HSE consiste à identifier, mettre à jour et comprendre les réglementations en vigueur. Cette démarche est essentielle pour prévenir les risques de non-conformité et aider les entreprises à mettre en place ou maintenir leur système de management en lien avec le HSE.

Pour mettre en place une veille réglementaire HSE efficace, il est important de suivre une démarche rigoureuse. Le responsable doit identifier et recenser les textes locaux, nationaux, européens et internationaux applicables à l’entreprise. Il doit vérifier la conformité de l’entreprise à ces réglementations et mettre en place des actions correctives si nécessaire.

La mise en place d’une veille réglementaire HSE comprend quatre phases :

À lire Êtes-vous apte à être entrepreneur ?

  • Identification des exigences et des textes réglementaires : sélection des sources fiables, notamment les sites gouvernementaux, pour recueillir les textes.
  • Évaluation de la conformité : vérification que l’entreprise respecte réellement les exigences identifiées lors de la veille réglementaire.
  • Établissement d’un plan d’action : création d’un plan d’action basé sur les données recueillies et les écarts de conformité constatés.
  • Mise en place du plan : suivi de la mise en œuvre des actions correctives et surveillance régulière des conformités, car les exigences évoluent.

En résumé, pour augmenter le taux de conformité, les entreprises peuvent faire appel à des prestataires externes, réaliser des audits et mettre en place une veille réglementaire constante.

Rate this post

Partagez votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.