Déchiffrer une fiche de paie en quelques étapes

Déplier le sommaire Replier le sommaire

Les mentions obligatoires dans un bulletin de salaire

Il est important de connaître les mentions obligatoires à inclure dans un bulletin de salaire pour qu’il soit conforme. Même si la plupart des salariés ne lisent pas ce document en détail, il est essentiel d’éviter toute erreur qui pourrait vous nuire. Voici quelques notions importantes à retenir :

La présentation d’une fiche de paie doit être uniforme pour toutes les entreprises depuis janvier 2018. Elle est obligatoire lors du paiement du salaire.

Le salarié a le droit de contester son bulletin de paie s’il estime que le montant du salaire ne correspond pas à ce qu’il devrait recevoir. Certaines rubriques doivent obligatoirement être mentionnées, ainsi que toutes les sommes versées au salarié. Voici la liste détaillée :

  • Le nom de l’employeur, le nom de l’établissement et l’adresse ;
  • La référence de l’organisme ou de l’employeur qui verse les cotisations de sécurité sociale (URSSAF) ;
  • Le numéro de la nomenclature des activités économiques, NAF ou APE ;
  • La convention collective applicable au salarié ou la référence du code du travail concernant la durée des congés payés et la durée de préavis ;
  • Le nom, l’adresse et le poste du salarié dans l’entreprise ;
  • Le niveau ou coefficient hiérarchique, qui permet de déterminer le salaire minimum applicable au salarié ;
  • Le nombre d’heures permettant de calculer le salaire (heures payées et heures supplémentaires) ;
  • La base de calcul du salaire, si elle n’est pas calculée en fonction de la durée du travail ;
  • Le montant des accessoires de salaire tels que les primes ou avantages éventuels ;
  • Le montant de la rémunération brute ;
  • Le montant des ajouts et des retenues sur le salaire brut, tels que les cotisations salariales ;
  • Le montant de la rémunération nette ;
  • La date de règlement ;
  • La date des congés payés ;
  • La prise en charge des frais de transport ;
  • L’indication que le salarié est tenu de conserver le bulletin de paie sans limite de durée.

La conformité d’une fiche de paie

Les fiches de paie sont des documents très importants pour les salariés, qu’ils conservent tout au long de leur vie. Elles sont également le reflet de la réputation et de l’image de l’entreprise. Tous les éléments liés à la rémunération mensuelle du salarié sont regroupés sur ce document.

Les lois régissant ce service sont souvent modifiées, il n’est donc pas toujours facile de rester en conformité. Il existe des entreprises qui peuvent vous aider à éditer les fiches de paie de vos salariés conformément à la législation en vigueur. Elles vous permettent de rester à jour sur les changements légaux et de vous sentir plus serein chaque mois avec vos employés.

À lire Améliorez la RSE avec 5 conseils pratiques (100 caractères)

Pourquoi conserver ses bulletins de salaire ?

Il est fortement recommandé de conserver vos bulletins de salaire jusqu’à votre départ à la retraite. Ils sont nécessaires pour calculer vos droits à une pension de vieillesse. Tout au long de votre vie, vos bulletins de salaire peuvent être demandés pour effectuer diverses démarches administratives :

  • Demande de prêt ;
  • Dossier de location immobilière ;
  • Déclaration d’impôts ;
  • Demande de droits au chômage.

Il est souvent demandé de présenter les trois, six ou douze derniers bulletins de salaire. L’employeur est également tenu de conserver les bulletins de salaire de ses anciens employés pendant au moins 5 ans. Pendant cette période, vous avez le droit de contacter votre ancien employeur pour demander les bulletins manquants.

Rate this post

Partagez votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.