fbpx

Norme Stage V pour les groupes électrogènes – tout savoir

Déplier le sommaire Replier le sommaire

La norme Stage V : les implications sur les groupes électrogènes

La réglementation de l’Union européenne exige la réduction des émissions de polluants engendrés par les moteurs d’engins de construction de Stage V. Cette norme européenne s’applique aux moteurs à combustion interne qui équipent les engins mobiles non routiers, dont les groupes électrogènes. Faisons le point sur la norme Stage V.

Quelles sont les solutions pour atteindre les objectifs de la Stage V ?

Pour répondre aux exigences de la norme Stage V, les moteurs doivent intégrer de nouvelles technologies visant à réduire les émissions de substances nocives. Cela passe par la réduction de la toxicité et de la quantité des gaz émis en réglant la vanne EGR, l’utilisation d’un pot catalytique pour transformer les gaz nocifs en substances inoffensives, et l’ajout d’un filtre à particules (FAP) pour capturer les particules émises par les gaz d’échappement.

Découvrez les caractéristiques des moteurs conformes à la norme européenne

Les moteurs conformes à la norme Stage V intègrent un DPF (Filtre à particules diesel) qui permet de retenir un maximum de particules dans les gaz d’échappement, afin de rejeter un air plus propre. La régénération du DPF peut s’effectuer de manière passive, dans des conditions extrêmes, ou de manière forcée, selon les besoins du moteur.

Quels sont les changements entre les Stage IV et Stage V ?

La norme Stage V impose une restriction plus stricte des émissions de particules polluantes par rapport à la norme Stage IV. De plus, elle requiert également le contrôle des émissions des machines en cours de travail. Ces mesures visent à réduire drastiquement les particules polluantes et préparent la mise en place de la norme Stage VI prévue en 2025.

Quelles sont les conséquences de la norme Stage V sur les équipements ?

Les moteurs certifiés Stage V garantissent un faible taux d’émissions polluantes. Cette norme concerne notamment les nouvelles générations de compresseurs, de groupes électrogènes, de pompes et des équipements qui fournissent des performances et une efficacité énergétique particulièrement élevées. Cependant, la mise en conformité des moteurs aux normes antipollution implique des dépenses importantes et peut entraîner des disparités entre les pays et les continents.

À lire Intérêt de trouver places en crèches pour collaborateurs ?

Malgré ces coûts, les gains en matière d’entretien et les développements technologiques permettent de compenser les effets négatifs des normes antipollution. Les intervalles entre les vidanges sont plus grands, les systèmes de refroidissement sont plus efficaces, et les moteurs modernes prennent en compte la qualité du carburant.

Rate this post

Partagez votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.