Processus d’onboarding efficace pour votre entreprise

Déplier le sommaire Replier le sommaire

L’intégration des nouveaux salariés en entreprise

La phase d’onboarding, souvent négligée, est pourtant essentielle pour favoriser la rétention des salariés en entreprise. Beaucoup d’entreprises concentrent leurs efforts sur le processus de recrutement sans accorder suffisamment d’attention à l’intégration des nouveaux collaborateurs. C’est une erreur à éviter car un investissement en temps de la part des managers et des responsables des ressources humaines permet d’offrir une meilleure expérience aux candidats. Mais comment définir un bon processus d’onboarding ? C’est ce que nous allons détailler dans cet article.

Qu’est-ce que l’onboarding ?

L’onboarding est un processus qui regroupe toutes les pratiques liées à l’accueil et à l’intégration des nouveaux salariés au sein d’une entreprise. C’est un terme anglais qui signifie « embarquement ». Ce processus comprend toutes les actions mises en place par une organisation pour offrir une expérience optimale aux nouvelles recrues. Il est important de prendre en compte le temps nécessaire à l’apprentissage du travail, à l’adaptation à l’environnement et au style de management, ainsi qu’aux outils utilisés. L’onboarding permet de valoriser ces périodes d’apprentissage et d’adaptation. Pour en savoir plus sur les enjeux de l’onboarding, cliquez sur notre lien.

Les avantages d’un bon processus d’onboarding

Mettre en place un bon processus d’onboarding offre de nombreux avantages :

  • réduction du stress des nouveaux collaborateurs, favorisant leur adaptation à leur nouvel emploi ;
  • réduction du temps d’apprentissage en fonction des aptitudes et des besoins individuels ;
  • encouragement d’une communication ouverte et création de liens avec les employés ;
  • amélioration de la satisfaction au travail ;
  • promotion de l’engagement envers des objectifs communs ;
  • diminution du taux de rotation du personnel.

Tous ces points ont un impact positif sur le fonctionnement global de l’entreprise, favorisant sa croissance et l’atteinte des résultats escomptés à long terme.

Comment définir un bon processus d’onboarding ?

Près de 20% des nouveaux salariés envisagent de démissionner dès le premier jour en raison d’un mauvais processus d’intégration. Pour mettre en place un excellent processus d’onboarding, voici les étapes importantes à prévoir :

À lire Recruter un bon manager : qualité et méthode

La préparation d’un programme d’intégration avec les managers

Le processus d’intégration doit commencer avant l’accueil des nouveaux collaborateurs. Il est essentiel d’établir des échanges avec les managers dès le recrutement pour organiser l’accueil des nouvelles recrues : journée d’intégration, programmes de formation, rencontres avec les interlocuteurs, pot de bienvenue, etc. Ces éléments sont importants et peuvent faire la différence pour les candidats hésitant à rejoindre l’entreprise.

Le maintien d’une bonne communication entre le recrutement et l’arrivée du salarié

Dans le cadre d’un recrutement, les candidats sont au centre de l’attention de l’entreprise. Il est important de maintenir cette attention depuis le début du recrutement jusqu’à l’arrivée du candidat dans l’entreprise. Une absence de contact entre le recrutement et l’arrivée en entreprise peut donner l’impression au candidat d’être délaissé et le pousser à changer d’avis. Il est donc primordial de garder le contact par le biais d’appels téléphoniques, de réseaux sociaux, etc.

Le premier jour : un moment décisif

Pour accueillir au mieux le nouveau salarié, les responsables du recrutement doivent être présents. Ils doivent rappeler l’importance de son arrivée au sein de l’équipe. Les responsables RH peuvent commencer par présenter la société et expliquer les aspects administratifs. Ensuite, le manager peut prendre le relais avec un entretien d’intégration et une visite complète des locaux de travail. Après cette phase de découverte, vient l’étape de l’installation du nouveau salarié à son poste avec tous les outils nécessaires.

L’organisation de rendez-vous réguliers pendant la période d’essai

Un nouveau salarié a besoin d’un cadre de travail rigoureux pour être à l’aise dans son poste. Un suivi régulier pendant la période d’essai lui permettra de faire le point sur différents aspects de l’entreprise. L’objectif est d’éviter les départs prématurés, qui constituent un échec du recrutement.

L’attribution d’un parrain d’intégration

Le responsable RH peut proposer un mentorat pour les nouvelles recrues. Un mentor est un salarié volontaire chargé de guider et conseiller les nouveaux arrivants dans leur nouvel environnement de travail. Contrairement à un responsable hiérarchique, un parrain d’intégration se concentre davantage sur les aspects sociaux de l’intégration : adresses utiles, restaurants préférés des collaborateurs, etc.

Rate this post

Partagez votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.