Rapport d’étonnement : conseils pour une bonne rédaction

Déplier le sommaire Replier le sommaire

Le rapport d’étonnement : un outil pour analyser le fonctionnement d’une entreprise

Pour évaluer la santé d’une entreprise, il ne suffit pas de se baser uniquement sur des données macroéconomiques. Il est également important d’analyser son fonctionnement ainsi que les relations entre les employés et la hiérarchie. Pour assurer un bon fonctionnement des structures, différentes mesures sont généralement prises, dont la rédaction d’un rapport d’étonnement. Cet article vous explique ce qu’est un rapport d’étonnement et vous donne des conseils pour bien le réaliser.

Qu’est-ce qu’un rapport d’étonnement ?

Le rapport d’étonnement est un document utilisé dans le cadre professionnel, notamment dans les entreprises. Il est demandé aux nouveaux employés de décrire ce qui les a étonnés depuis leur recrutement et durant leur période d’intégration. Cette pratique trouve son origine au Japon, où les cadres étaient invités à rédiger un document présentant ce qui les avait étonnés et impressionnés lors de leurs séjours professionnels à l’étranger. Aujourd’hui, le rapport d’étonnement est couramment demandé aux nouveaux employés, mais il peut également être demandé lorsqu’un employé est affecté à un nouveau département ou à un nouveau projet.

Le rapport d’étonnement peut prendre la forme d’un modèle fourni par l’entreprise, et il est généralement demandé par le responsable du service des Ressources humaines. La demande est faite dès la signature du contrat du nouvel employé ou de la note d’affectation du collaborateur. Les deux parties conviennent de la période d’intégration après laquelle le rapport devra être déposé.

Les rôles d’un rapport d’étonnement

Pour l’entreprise

Le rapport d’étonnement permet à l’entreprise d’identifier ses points faibles et ses dysfonctionnements, ce qui lui permet de s’améliorer à différents niveaux. Il représente également un outil de reconnaissance du nouvel employé, en prenant en compte son avis pour l’évolution de l’entreprise.

Pour l’employé

La rédaction d’un rapport d’étonnement permet à un nouvel employé de se familiariser plus rapidement avec l’entreprise et ses collègues. C’est aussi l’occasion pour lui de partager de manière diplomatique ses critiques pour contribuer au développement de l’entreprise.

À lire Recruter un bon manager : qualité et méthode

Contenu d’un rapport d’étonnement

Processus de recrutement

Un rapport d’étonnement commence généralement par le processus de recrutement. Le nouvel employé doit donner son avis sur ce processus et souligner les éventuelles insuffisances qu’il a pu remarquer.

Intégration

Cette partie du rapport d’étonnement concerne la prise de fonction, l’équipe de travail, le matériel et l’environnement de travail. Le nouvel employé doit noter les éventuels dysfonctionnements dans les rapports de travail ainsi que l’état du matériel et du bureau.

Périmètre du poste et organisation

Cette dernière partie est la plus importante du rapport d’étonnement. L’employé y présente ce qui l’a étonné ou surpris pendant sa période d’intégration et propose des suggestions pour améliorer les problèmes identifiés. Il est important de respecter les prescriptions de l’employeur pour la rédaction du rapport.

Restitution du rapport d’étonnement

La restitution du rapport d’étonnement se fait lors d’une séance entre le responsable des ressources humaines, le chef d’entreprise et éventuellement d’autres collaborateurs. Lors de cette séance, le nouvel employé présente son rapport et peut donner des clarifications si nécessaire. Il est important de bien rédiger le rapport afin de faire une bonne impression lors de la séance de restitution.

Conseils pratiques pour réussir un rapport d’étonnement

La rédaction d’un rapport d’étonnement nécessite de suivre certains conseils pratiques pour réussir ce travail.

Mettre des critiques constructives

Il est essentiel de faire des critiques dans un rapport d’étonnement, mais il faut veiller à les formuler de manière constructive. Il est important de comprendre le fonctionnement de l’entreprise avant de porter des jugements. Il est préférable d’adopter une posture bienveillante et de proposer des pistes de solutions plutôt que des solutions toutes faites.

Faire preuve d’honnêteté

Il est nécessaire d’être honnête dans un rapport d’étonnement. Cela permet d’exprimer de manière diplomatique les dysfonctionnements de l’entreprise et d’aider à résoudre les problèmes.

À lire Meilleures plateformes sondages en ligne : comment choisir ?

Faire attention au ton et aux formulations

Le rapport d’étonnement est un document officiel qui passe par la voie hiérarchique. Il est donc important de faire attention à la tonalité et aux formulations utilisées. Il est conseillé de formuler des remarques constructives et objectives, en évitant de juger ou de frustrer un collègue.

En suivant ces conseils, vous pourrez rédiger un rapport d’étonnement réussi qui contribuera à l’amélioration de l’entreprise et à votre intégration professionnelle.

Rate this post

Partagez votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.