Erreurs technologiques courantes des nouvelles entreprises

Déplier le sommaire Replier le sommaire

Les défis technologiques des petites entreprises

Les petites entreprises ont des attentes élevées en matière de technologie. Qu’il s’agisse d’ordinateurs, de smartphones, de connexions haut débit ou de solutions logicielles, tout est considéré comme acquis lorsqu’il fonctionne correctement, et critiqué lorsqu’il ne fonctionne pas.

En tant que prestataire de services de support informatique pour les petites entreprises, j’ai été témoin de cette situation à maintes reprises. Ce n’est pas un travail facile ! Les systèmes informatiques sont souvent complexes, avec de multiples couches d’interconnexion que l’utilisateur moyen ne comprend pas.

Dans cet article, nous allons examiner cinq erreurs courantes commises par de nombreuses nouvelles entreprises, qui compliquent inutilement les choses, tant pour elles-mêmes que pour les personnes chargées de soutenir leur technologie.

.

Erreur 1 : Choisir un équipement uniquement en fonction du coût

Par le passé, j’ai passé beaucoup de temps à rechercher des ordinateurs portables bon marché pour les startups. Aujourd’hui, je suis beaucoup moins patient avec cette approche.

À lire Hopwork : la startup propulse les freelances

Il est compréhensible que de nombreuses nouvelles entreprises aient des budgets limités. Cependant, choisir un équipement uniquement en fonction du prix est une erreur courante. Le matériel bon marché n’est pas conçu pour un usage professionnel et ne bénéficie généralement pas de garanties ou de support adaptés. De plus, sa qualité de construction et son ergonomie sont souvent médiocres.

Les employés des petites entreprises passent des milliers d’heures devant leur ordinateur. Pour beaucoup, l’ordinateur est l’outil essentiel de leur travail. Il est donc essentiel d’investir dans du matériel adapté à une utilisation professionnelle régulière et intensive. Même avec un budget serré, il existe des options de location ou de crédit pour les équipements informatiques.

.

Erreur 2 : Sous-estimer l’importance des sauvegardes

Il est souvent difficile de faire comprendre aux gens l’importance des sauvegardes. Cependant, ceux qui ont déjà vécu une perte de données importante comprennent leur valeur.

Assurer la sauvegarde des données ne peut pas reposer uniquement sur l’équipe informatique. Les données doivent être stockées correctement et des tâches manuelles peuvent être nécessaires pour lancer des sauvegardes régulières ou échanger des disques durs.

Il est essentiel de comprendre que la technologie efficace repose sur une collaboration entre les systèmes et les flux de travail de chaque membre de l’équipe. Ignorer les sauvegardes ne permettra pas à l’équipe informatique de restaurer les données en cas de problème.

.

À lire Supprimer avis Google facilement en suivant le tuto !

Erreur 3 : Faire appel à des amis ou à la famille pour des tâches techniques

Il est courant d’entendre des phrases comme « Mon frère est en train de créer notre site web » ou « Mon meilleur ami a installé le serveur ». Bien que certains amis ou membres de la famille puissent être compétents dans ces domaines, cela peut aussi poser des problèmes.

Les difficultés surviennent lorsque le consultant informatique doit intervenir sur le serveur, mais qu’il n’a pas de documentation professionnelle sur sa configuration. Elles surviennent également lorsque le site web de l’entreprise disparaît parce que les notifications de renouvellement ont été envoyées à un compte Gmail inactif depuis longtemps.

Ces situations sont malheureusement courantes. Les bases de données et les sites web créés à bas prix par des étudiants peuvent poser des problèmes lorsque quelque chose ne fonctionne pas ou doit être modifié.

Il est important de se rappeler que « un peu de connaissance est une chose dangereuse ».

.

Erreur 4 : Autoriser l’utilisation d’ordinateurs personnels

Une autre erreur courante des startups est d’autoriser les employés à utiliser leurs propres ordinateurs portables et appareils sur le réseau de l’entreprise, sans aucun contrôle. Cela est particulièrement fréquent dans les jeunes startups, où tout le monde est à l’aise avec la technologie.

Certes, de nombreuses grandes entreprises autorisent cette pratique, mais elles le font avec des règles et des restrictions strictes.

À lire Agtech : l’agriculture de demain se dessine

Il est compréhensible que cette approche soit populaire, car elle permet aux entreprises d’économiser de l’argent. Cependant, cela comporte également de nombreux risques. Les données peuvent être dispersées, souvent sans chiffrement approprié. Cela expose les entreprises à des risques de violation de données et peut entraîner des problèmes de conformité juridique.

De plus, des virus peuvent infecter le système de l’entreprise via un ordinateur portable personnel non contrôlé, ou parce qu’un nouveau membre du personnel utilise une version piratée d’un logiciel.

Une fois de plus, il est important de rappeler que « un peu de connaissance est une chose dangereuse ». Il ne faut pas essayer de réduire les coûts en pensant que votre entreprise est trop petite pour mettre en place une infrastructure informatique adéquate.

.

Erreur 5 : Tomber dans les pièges des vendeurs

Pour de nombreux propriétaires de petites entreprises, la technologie est considérée comme un mal nécessaire. Ils doivent utiliser des ordinateurs au quotidien, mais n’ont aucun intérêt pour les détails techniques. Malheureusement, ces personnes sont souvent des cibles faciles pour les vendeurs de logiciels.

Beaucoup d’entreprises ont tenté d’économiser de l’argent en investissant dans des solutions qui promettent de résoudre tous leurs problèmes. Malheureusement, la mise en œuvre de ces systèmes peut entraîner de nouveaux problèmes coûteux.

Il est préférable pour les entreprises d’investir du temps dans la recherche et l’apprentissage plutôt que de dépenser de l’argent dans des solutions faciles. À mesure que l’entreprise se développe, il est important de consacrer du temps à la mise en place d’une infrastructure technique adaptée. Les consultants informatiques ne sont pas des magiciens, et comme nous l’avons mentionné précédemment, les solutions efficaces dépendent autant des flux de travail que de la technologie elle-même.

À lire Comprendre la carte SIM M2M : machine to machine

.

Rate this post

Partagez votre avis

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.